Accueil Economie Quelles sont les dépenses qui sont les vôtres pendant une location d’appartement ?

Quelles sont les dépenses qui sont les vôtres pendant une location d’appartement ?

SI vous avez un petit budget, il est conseillé de pencher davantage pour une location d’appartement plutôt qu’une vente. Vous aurez moins de frais. Attention à ne pas vous laisser avoir par votre propriétaire et par un contrat de bail qui ne soit pas réglementaire. Voici les dépenses qui sont les vôtres dans ce genre de transaction.

Les commissions d’un agent immobilier

Contrairement à une vente immobilière, les commissions d’un agent de courtage pour une location sont à la charge du locataire. C’est-à-dire vous. C’est normal ! Ces frais peuvent aller jusqu’à 50% du prix du premier loyer. Donc, faites attention à bien comparer les offres. Bien évidemment, les commissions d’agence ne sont pas les mêmes d’un prestataire à un autre. Et outre les années de métier et les prix, sachez que les zones d’intervention doivent impacter sur votre choix d’agent immobilier. Contrairement aux mandataires ou aux chasseurs d’appartement, les agents sont sujets à une restriction de zone d’intervention.

Une caution : oui, mais de 1 mois uniquement et sous condition

Il se peut que les propriétaires vous demandent une caution. C’est aussi normal ! Ce n’est pas obligatoire cela dit. Tout dépend des contrats de bail et des discussions que vous aurez mènent avec le propriétaire ou l’agent immobilier qui le représente. Attention toutefois, il y a des normes à respecter pour que la caution soit exigible.

En premier lieu, le propriétaire en question ne doit pas avoir souscrit à une assurance de loyer impayé. Si tel est le cas, selon la loi, il n’a plus le droit de vous demander une caution.

En second lieu, sachez que la caution ne doit pas dépasser le mois de loyer. Selon le cabinet de comptabilité à Forest et à Saint-Gilles, celle-ci peut même être de ½ moins de loyer. Encore une fois, tout dépend de la situation.

Enfin, sachez que la caution peut vous avoir retourné après la location si vous n’avez pas abimé les lieux. Avant le règlement de la caution et à la fin du contrat de bail, un état des lieux devra être fait en présence de témoins pour éviter les abus d’un côté comme de l’autre.

Les réparations : oui, pour les petites, non pour les grands travaux

Faites aussi attention ! oui, vous avez l’obligation d’entretenir le bien, mais pas à l’excès. Il ne s’agit pas du vôtre. Alors, vous pouvez vous charger de petites réparations. D’ailleurs, cela fait partie de vos obligations. On parle notamment du remplacement des ampoules, des accessoires de robinetterie, etc. Mais il ne vous appartient pas de vous lancer dans les grands travaux. Tel est le cas par exemple des peintures, des fuites d’eau, du remplacement des carreaux, la rénovation des branchements électriques, et bien d’autres.

Si vous comptez faire des travaux d’envergure et pérennes, prenez le temps d’en discuter avec votre propriétaire. Vous devez attendre son aval et convenir des frais que cela implique.

Les cotisations annuelles des copropriétaires : pas de votre ressort

Enfin, sache que l’expert-comptable Saint-Gilles vous déconseille en tous les cas de ne pas payer quelques cotisations que ce soient qui ait un rapport avec l’entretien et la bonne marche de la copropriété. C’est du ressort de votre propriétaire.