Economie

Travail hybride et sécurisation du réseau : deux solutions qui vont désormais garantir la performance des entreprises

Travail hybride et sécurisation du réseau : deux solutions qui vont désormais garantir la performance des entreprises

Les organisations du monde entier se sont vues obligés d’adapter leur mode opérationnel à cause de la pandémie de Covid-19. Cependant, même quand la situation sera plus calme, il est certain que beaucoup de ressources continueront à faire du télétravail. La raison étant que, le travail est de plus en plus considéré comme une tâche qu’on réalise, et non un endroit où l’on doit absolument être. Dans cette optique, les équipes informatiques et de sécurité doivent adapter leurs stratégies pour gérer efficacement cette nouvelle main-d’œuvre hybride. Quels sont les facteurs qui jouent dans la sécurité de ces environnements, notamment le cloud et les infrastructures de sécurité générales.

Travail hybride, les raisons qui font que cela va encore durer

Une main-d’œuvre hybride est formée de travailleurs à distance, d’employés qui travaillent sur place, et de ressources faisant des allers-retours entre le local de travail et l’endroit distant qui n’est pas forcément son domicile. Bien que cette nouvelle méthode de production n’ait pas été planifié, employés en employeurs y trouvent un avantage. Les employés apprécient la flexibilité offerte par la situation. Les employeurs pour leur part y voient un moyen d’augmenter l’efficacité des ressources et la réduction des coûts sur le site.

Ainsi, même après la pandémie, le monde professionnel peut s’attendre à ce que la popularité des ressources hybrides se maintienne. Pour cette raison, il est important de comprendre les implications de sécurité qui y sont associées et de savoir comment les gérer.

Les ressources hybrides et la sécurité dans le cloud

Les ressources hybrides ont besoin d’accéder à des programmes et autres applications professionnelles dans et en dehors du périmètre habituel du réseau de l’entreprise. Cependant, il faut prendre en compte que l’adoption du multi-cloud a élargi la notion de périmètre d’entreprise. Les entreprises constatent que la nouvelle technologie d’architecture basée sur le cloud, particulièrement une approche de cloud hybride, nécessite une nouvelle stratégie.

Alors que les entreprises cherchent à créer un modèle de travail hybride sûr et stable pour l’avenir, il est primordial d’aborder correctement les questions de sécurité dans un environnement basé sur le cloud. Le modèle traditionnel par lequel tout le trafic d’entreprise passait par un centre de donné central est maintenant révolu. Par expérience, l’on sait que pour que la transformation numérique fonctionne, les performances du réseau, de la sécurité et des applications doivent constituer une solution intégrée de bout en bout.

C’est pour cette raison que les entreprises adoptent désormais des réseaux étendus définis par logiciel (SD-WAN) sécurisés et sensibles aux applications pour optimiser les performances du réseau étendu et l’accès sécurisé au serveur en périphérie pour l’intégration dans le cloud.

Evolution des dépenses informatiques du fait du développement du travail hybride

A mesure que les entreprises se tournent vers une main-d’œuvre hybride, leur budget informatique connaîtra des changements importants. Les fonds habituellement destinés à une mise à niveau du réseau seront désormais alloués à l’adoption du Cloud, à la sécurité des terminaux et aux solutions de collaboration. Une entreprise plus désagrégée implique une meilleure prise en charge du principe zéro confiance pour sécuriser l’accès au réseau.

Le paysage des menaces étant beaucoup plus large avec une main-d’œuvre hybride, les entreprises réalisent que leurs besoins en matière de sécurité sont plus complexes qu’auparavant. La mise en pratique de l’architecture réseau zéro confiance, mis en avant par Ranarison Tsilavo, CEO de NextHope Madagascar nécessite des solutions innovantes. On parlera de contrôle d’accès au réseau, la protection des points d’extrémité et le SASE, par exemple. Mais cela va encore plus loin. C’est à ce niveau qu’intervient un élément comme la Security Fabric de Fortinet. La Security Fabric facilite la couverture d’une surface d’attaque plus large et la gestion de la sécurité d’une manière générale, intégrée et automatisée. Elle permet la mise en réseau axée sur la sécurité, l’accès de confiance zéro, la sécurité dynamique du cloud et les opérations de sécurité axées sur l’IA, ainsi qu’une intégration transparente avec un écosystème de produits tiers intégrés.